Désormais comprise dans la liste des coiffures classiques, la natte africaine fait en ce moment fureur. Et pour cause, elle est pratique et convient à tous types d’événements. Elle se porte aussi bien à la plage comme au bureau et dégage une certaine originalité. Aujourd’hui, nous allons vous guider sur la réalisation de cette coiffure empreinte de culture.

La phase de préparation

Bien que la natte africaine s’accorde avec tous les types de cheveux, courts ou longs, frisés ou lisses, il est toujours nécessaire de bien préparer ces derniers avant de les tresser. Une fois en natte vos cheveux ne requerront que le minimum d’entretien, donc avant de les tresser, choyez vos cheveux en les lavant et en les prodiguant les meilleurs soins possibles (masques, bains d’huile riche en nutriments…). Ensuite, il faut savoir que les nattes se réalisent sur des cheveux bien démêlés. Brossez les vôtres soigneusement dans le sens de la longueur. Vous n’aurez ainsi aucun mal à les tresser ensuite. Pour le matériel nécessaire, vous n’aurez besoin que d’une brosse à cheveux, de quelques élastiques et de vos mains. Il n’est pas nécessaire de faire appel à une autre personne, car vous pourrez le faire vous-même.

La réalisation de la natte africaine

Avant toute chose, vous devez savoir que la natte africaine se différencie d’une tresse classique par le mode de tissage. En effet, une natte est collée au cuir chevelu grâce à un magnifique jeu de mèches. Mais rassurez-vous, ce n’est pas difficile à faire. Pour commencer, dégagez une partie de vos cheveux, celle qui se situe sur le haut de la tête. Ramenez la sélection en arrière et divise-les en trois mèches sensiblement de même densité. Débutez ensuite avec une tresse classique en passant la mèche de droite au-dessus de celle du milieu, puis la mèche de gauche au-dessus de celle du milieu. Rajoutez ensuite une nouvelle mèche que vous prendrez sur l’une des côtés de votre tête (la gauche ou la droite) et incorporez-la dans votre tresse. Pensez bien à serrer à chaque fois afin que le résultat final tienne aussi longtemps que possible. Répétez ensuite l’opération de rajout de nouvelle mèche jusqu’à ce que vous arriviez à la base du crâne. Une fois que vous n’avez plus de nouvelles mèches à incorporer, continuez avec une tresse normalement. Si vous avez les cheveux assez longs, vous pouvez ramener votre tresse sur le côté pour faciliter les choses. Attachez le bout avec un élastique transparent et voilà, vous avez votre natte africaine.

Source des informations sur les tresses africaines : comment faire une tresse africaine